CÉRÉMONIE de parrainage des sous-officiers 2021

La rédac­tion Allo18 —  — Modi­fiée le 22 octobre 2021 à 09 h 42 
Cérémonie de parrainage des officiers de la BSPP

#BrigadeInside — Retour sur la cérémonie de parrainage des sous-officiers qui s’est tenue le 12 octobre dans la cour de l’état-major de Champerret. Nous vous proposons l’ordre du jour du général de division Jean-Marie Gontier commandant la BSPP et de redécouvrir en images, le texte qui accompagne cette promotion Bonaparte.

ORDRE DU JOUR N°25

Le géné­ral de divi­sion Jean-Marie Gontier 




Ser­gents,
Vos chefs, vos par­rains, vos familles sont pré­sents à vos côtés aujourd’hui pour accom­pa­gner
votre entrée dans le corps des sous-offi­ciers. Ils sont pré­sents au sein de l’état-major de la
Bri­gade qui est la mai­son de tous les sapeurs-pom­piers de Paris, d’où qu’ils viennent et où qu’ils
servent, pour rap­pe­ler la force de notre com­mu­nau­té et sym­bo­li­ser les res­pon­sa­bi­li­tés exal­tantes
mais non moins exi­geantes qui sont deve­nues les vôtres.

Ser­gents,
Par l’obtention de ce nou­veau galon vous incar­nez plus que jamais ce 1er maillon sur lequel
repose la soli­di­té de notre réponse opé­ra­tion­nelle, face au large spectre des mis­sions qui sont
celles de nos uni­tés, confron­tées quo­ti­dien­ne­ment aux drames et détresses les plus variés, les plus
dou­lou­reux, les plus vio­lents. Il y a 210 ans, le décret impé­rial pres­cri­vait déjà que le piquet de
15 hommes aux ordres d’un ser­gent dorme habillé pour « par­tir à la pre­mière alerte », voyant
dans cette pré­cau­tion et le sous-offi­cier pour la faire res­pec­ter, le gage de notre célé­ri­té.
En effet, cha­cun d’entre vous dans son domaine d’emploi incarne désor­mais ce 1er éche­lon de la
chaîne de com­man­de­ment qui garan­tit, par sa robus­tesse, la péren­ni­té de notre belle Bri­gade, la
qua­li­té de sa for­ma­tion, la réus­site de ses inter­ven­tions, la promp­ti­tude de son sou­tien et le suc­cès
des armes de la France.


Ser­gents,
Vous voi­là deve­nus des cadres. Sachez écou­ter et conti­nuez à tra­vailler. Sachez obéir et conti­nuez
à pro­gres­ser. C’est ce que nous atten­dons de vous. C’est aus­si ce que les mili­taires du rang, vos
cama­rades et la popu­la­tion que nous défen­dons attendent de vous. C’est ce que tous ici nous vous
disons aujourd’hui : pré­fé­rer tou­jours l’honneur aux hon­neurs. Il vous faut conser­ver à l’esprit
que le vrai cou­rage, comme le disait l’Empereur, est celui de 3 heures du matin, quand vous
por­tez sur vos épaules de jeune chef le poids de la déci­sion qui engage tout à la fois la sur­vie des
vic­times, la pré­ser­va­tion de vos subor­don­nés et la répu­ta­tion de notre ins­ti­tu­tion.

Ser­gents,
Face aux dif­fi­cul­tés, face aux chan­tiers à entre­prendre, vos subor­don­nés ne doivent pas éprou­ver
de doute ou d’incompréhension. Face à la crise, devant ses mani­fes­ta­tions les plus irra­tion­nelles,
pour votre équi­page, il n’y aura jamais d’impossible opé­ra­tion­nel. Vous êtes ce tech­ni­cien du
risque, exi­geant et omni­scient, qui ins­truit les sapeurs dans les manœuvres néces­saires pour
Bri­gade de Sapeurs-Pom­piers
de Paris éteindre les incen­dies. Vous êtes le pro­tec­teur de la Cité, intel­li­gent et bien­veillant, qui conserve
en toute cir­cons­tance un com­por­te­ment et une éthique irré­pro­chables, dans le res­pect de la
per­sonne, dans le ser­vice cou­rant comme sur opé­ra­tion.

Ser­gents,
Devant toute la com­mu­nau­té des sapeurs-pom­piers de Paris ras­sem­blée, j’ai l’honneur de
bap­ti­ser votre pro­mo­tion du nom de « Bona­parte ». Celui qui, entre autres élé­ments consti­tu­tifs
de cette masse de gra­nit qu’il légua à notre pays, offrit à la capi­tale le béné­fice d’un corps
mili­taire de sapeurs-pom­piers. Vous êtes aujourd’hui les dignes héri­tiers des 16 pre­miers
ser­gents de ce corps unique en son genre. Ce nom vous honore mais il vous oblige.
Il requiert que vous « teniez la ligne ». Il requiert que, comme votre par­rain de pro­mo­tion, vous
tra­vaillez sans relâche, ne consi­dé­rant jamais les choses acquises et le suc­cès facile. Il requiert
que vous soyez atten­tifs à vos subor­don­nés. Il néces­site que vous deve­niez « les Hommes de votre
uni­forme ».

A cet ins­tant, je sou­haite une longue vie et une belle des­ti­née pro­fes­sion­nelle à votre pro­mo­tion
et vous demande de gar­der à l’esprit ces paroles de l’Empereur « il n’y a qu’un seul secret […]
c’est d’être fort, parce qu’il n’y a dans la force ni erreur ni illu­sion : c’est le vrai mis à nu ».

Le texte de la promotion Bonaparte en images


QUELQUES DISTINCTIONS…


À LIRE AUSSI…

Cérémonie de parrainage des sous-officiers 2020

Photos : CCH Soline Laplace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page