CÉRÉMONIE – Retour sur le 18 septembre

Chaque 18 septembre, les sapeurs-pompiers de Paris célèbrent l'anniversaire de la création du premier bataillon en 1811. Lors de cette journée particulière, se succèdent différentes commémorations avec en point d'orgue, la cérémonie à l'Hôtel des Invalides présidée par Madame Geneviève Darrieussecq secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées. La veille, pour la première fois a eu lieu une "veillée au drapeau". Ce rite est un acte traditionnel dans l’Armée. Il donne du sens aux valeurs morales enseignées (services à la nation, sacrifices consentis et résilience). La veillée assure l’héritage et la pérennité des traditions.

La cérémonie

Le discours de Mme la secrétaire d'Etat

Monsieur le préfet,

Mesdames et messieurs les élus,

Monsieur le commandant de la BSPP, général,

Mesdames, messieurs les officiers généraux,

Officiers, sous-officiers, gradés et sapeurs de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris,

Mesdames, messieurs,

1 600 marches ! Le combat fait toujours rage à quelques mètres de là. Et pourtant, 6 sapeurs-pompiers de Paris s’aventurent vers la flèche de la tour. Le vent attise leur courage. Les échos des tirs enhardissent leurs pas. Au sommet du plus emblématique monument parisien, ils arrachent l’ignoble croix gammée, qui depuis quatre ans, enlaidissait l’âme de la capitale. Le drapeau tricolore retrouve sa place. Les trois couleurs, à nouveau, flottent sur la capitale. C’est la France qui reconquiert le sommet de la Tour Eiffel. C’est la France qui rentre chez elle.

C’était le 25 août 1944, c’était la Libération de Paris, c’était il y a 75 ans.

Paris libérée sait ce qu’elle doit aux pompiers parisiens. L’honneur et le courage étaient déjà vos compagnons de devoir. Le professionnalisme et le dévouement étaient déjà votre raison d’être.

Ces valeurs vous accompagnent depuis toujours. Elles vous ont accompagné lorsque l’impensable est arrivé. Elles vous ont accompagné dans les flammes de Notre-Dame. Elles ont été votre boussole lorsque dans les marches des tours de la cathédrale vous avez bravé le danger. Quand chacun croyait voir s’effondrer le monument, vous avez fait surgir l’espoir. Quand chacun, sidéré, pleurait déjà les cendres de notre histoire, en sauvant les tours vous avez sauvé la cathédrale. Ce jour-là, vous avez sauvé un morceau de l’âme de la France. Ce jour-là vous êtes, encore un peu plus, entrés dans nos cœurs.

C’était le 15 avril 2019. Ce jour-là, le monde entier a levé vers vous des regards admiratifs.

Mais c’est bien chaque jour que vous faites honneur à votre histoire. En 208 ans, les occasions de s’illustrer n’ont pas manqué à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

 

Ce sont aujourd’hui plus de 500 000 interventions que vous accomplissez par an, plus de 1 400 par jour. Vous affrontez l’adversité et le danger avec courage, rapidité et détermination. Ce sont des dizaines de milliers de Parisiens, de Franciliens et de touristes qui, chaque année, vous sont redevables. Parmi-eux, des centaines vous doivent la vie.

Chaque 14 juillet, les Champs-Elysées vous réservent une ovation magistrale. C’est un tonnerre d’applaudissements qui vous accompagne sur chaque pavé.

Chacun des citoyens qui vous acclament sait qu’il peut compter sur vous.

Parce que vous étiez là, le 13 novembre 2015, pour répondre aux ravages de la barbarie et prendre en charge ses victimes.

Parce que vous étiez là rue de Trévise, le 12 janvier 2019. Et nous pensons avec émotion au sergent Simon CARTANNAZ et au caporal Nathanaël JOSSELIN. Et, je sais que vous pensez à vos camarades lors de chaque « appel des morts au feu ».

Parce que vous êtes là lorsqu’un EHPAD prend feu, lorsqu’un accident se produit, lorsqu’une personne en détresse attend de l’aide mais aussi lorsqu’un serpent part en cavale.

Tout simplement, vous êtes toujours là !

Vous êtes des pompiers mais vous êtes aussi des militaires. Je suis devant vous aujourd’hui pour vous témoigner le soutien du ministère des Armées.  Nous sommes fiers de la plus grande brigade de l’armée de Terre. Dans vos regards, dans vos uniformes et dans votre drapeau, je vois la même fraternité d’armes, la même force, la même exigence qui rassemblent et soudent les femmes et les hommes de nos armées. Dans votre détermination et votre sens du sacrifice, je vois ce qui unit nos soldats en opération. La fraternité dans le péril, dans la joie et dans l’effort vous permet de vous dépasser.

Je veux vous dire mon admiration. Je tiens à vous transmettre toute l’estime que la Nation a pour vous.

J’adresse mes plus vives félicitations à chacun des récipiendaires que nous venons de décorer. Vous avez mérité cette distinction. Elle récompense vos actes de courage et de dévouement au service de l’intérêt général.

Car c’est bien un service public, un service pour toutes et pour tous que vous rendez. Vous le faîtes sans rien attendre en retour, avec modestie et sens du devoir. Vous le faites en héros du quotidien.

Et, je veux dire, avec la plus grande force, qu’il est intolérable que vous puissiez être pris pour cible lors de certaines interventions. Le Gouvernement a pris à bras le corps ce sujet et notamment le ministère de l’Intérieur. Nous n’accepterons jamais que ces violences se banalisent et entrent dans votre quotidien.

Je connais le souffle de votre engagement. Il est puissant, il est total. Il a des conséquences sur votre vie familiale. Car vos familles épousent votre engagement et votre rythme de vie. C’est pour cela qu’avec la ministre des Armées, Florence PARLY, nous agissons pour que des mesures concrètes améliorent votre quotidien et celui de vos familles. Je veux ici saluer avec gratitude vos familles pour leur accompagnement et leur résilience.

Sapeurs-pompiers de la BSPP,

Vous êtes les dignes héritiers de 208 ans d’histoire. Vous faites honneurs à tous vos devanciers et à votre devise : « sauver ou périr ».

Dans ces Invalides, symbole du lien étroit entre la Nation et son armée ; dans cette cour, à quelques mètres du tombeau du créateur du premier bataillon de sapeurs-pompiers de Paris, vous recevez l’hommage de toute la Nation.

Finalement, ce que je veux vous dire est très simple. Tout simplement, merci. Merci pour les Parisiens ! Merci pour les Français ! Merci pour la France !

Vive les sapeurs-pompiers de Paris !

Vive la République !

Vive la France !

Les récipiendaires

Officier de l’Ordre de la Légion d’honneur

(SECARM)

Le colonel Ronan LE BARBIER de BLIGNIERES – 24 ans de services

Commandant du 2ème groupement d’incendie et de secours

Est chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite.

Est cité à l’ordre du corps d’armée avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « argent » ;
  • d’une médaille de vermeil, d’une médaille d’argent de 1ère classe et d’une médaille de bronze pour acte de courage et dévouement ;
  • d’une médaille de la sécurité intérieure agrafe « sapeurs-pompiers » échelon « argent » ;
  • de la médaille de reconnaissance de la nation ;
  • de la médaille commémorative française.

 

Chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur

 

Le lieutenant-colonel Philippe BAILLÉ – 21 ans de services

SECARM

Commandant du 1er groupement d’incendie et de secours

Est chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Est cité à l’ordre du régiment avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Est cité à l’ordre du régiment.

Est décoré :

  • de la médaille d’outre-mer agrafe « Sahel » ;
  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille d’argent de 2ème classe et d’une médaille de bronze pour acte de courage et dévouement ;
  • de la médaille commémorative française.

Le chef de bataillon Eric MOULIN – 35 ans de services

Chef du bureau logements

SECARM

Est chevalier de l’Ordre national du Mérite

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille de bronze pour acte de courage et dévouement ;
  • de la médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif échelon « bronze ».

Le capitaine Marc PORRET-BLANC – 22 ans de services

Commandant de la 2ème compagnie d’incendie et de secours

PP

Est cité à deux reprises à l’ordre du corps d’armée avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Est cité à deux reprises à l’ordre du régiment.

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille de vermeil, de trois médailles d’argent de 2ème classe et d’une médaille de bronze pour acte de courage et dévouement ;
  • d’une médaille de la sécurité intérieure agrafe « attentats janvier 2015 » échelon « argent ».

Le capitaine Franck BONNIER – 24 ans de services

Commandant de la 8ème compagnie d’incendie et de secours

PP

Est cité à l’ordre du corps d’armée avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille de vermeil, d’une médaille d’argent de 1ère classe et de trois médailles de bronze pour acte de courage et dévouement.

 

L’adjudant-chef Jérôme DEMAY – 23 ans de services

Chef du centre de secours « Poissy »

GDI GALLET

Est médaillé militaire.

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille de vermeil et de trois médailles de bronze pour acte de courage et dévouement.

Le lieutenant-colonel René DOSNE

Sert dans la réserve opérationnelle

GDI GALLET

Est chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « bronze » ;
  • de la médaille des services militaires volontaires échelon « argent » ;
  • de deux médailles de bronze pour acte de courage et dévouement ;
  • d’une médaille de la sécurité intérieure agrafe « sapeurs-pompiers » échelon « bronze ».

 

Médaille militaire

L’adjudant-chef David AUBIN 22 ans de services

Sert à la 1ère compagnie d’incendie et de secours « Chaligny »

SECARM

Est cité à l’ordre du régiment

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille d’argent 2ème classe et de deux médailles de bronze pour acte de courage et dévouement ;
  • de la médaille de la sécurité intérieure agrafe « attentats novembre 2015 » échelon « argent ».

 

L’adjudant-chef Christophe CALLEJA 20 ans de services

Sert au bureau organisation ressources humaines

GDI GALLET

Est décoré :

  • de la médaille de la défense nationale échelon « or » ;
  • d’une médaille d’argent 2ème classe et de deux médailles de bronze pour acte de courage et dévouement.

 

Médaille d’argent 1ère classe pour Acte de Courage et de Dévouement

Le caporal Loïc RICHARD – 4 ans de services

A servi à la 5ème compagnie d’incendie et de secours « Dauphine »

PP

S’est particulièrement distingué le 5 février 2019, lors d’une intervention pour feu d’immeuble au 17 bis, rue Erlanger dans le 16ème arrondissement de Paris. Confronté à une situation d’extrême urgence, a manifesté un sang-froid exemplaire et un courage exceptionnel, en réalisant le sauvetage de cinq personnes au moyen de l’échelle à crochets, au péril de sa vie.

Médaille d’argent 2ème classe pour Acte de Courage et de Dévouement

Le caporal-chef Valentin WALLET – 5 ans de services

Sert à la 28ème compagnie d’incendie et de secours « Puteaux »

PP

S’est particulièrement distingué le 5 février 2019, lors d’une intervention pour feu d’immeuble au 17 bis, rue Erlanger dans le 16ème arrondissement de Paris. Confronté à une situation d’extrême urgence, a manifesté un sang-froid exemplaire et un courage exceptionnel, en réalisant le sauvetage de six personnes au moyen de l’échelle à crochets, au péril de sa vie.

Le caporal Julien HÉLÈNE – 3 ans de services

Sert à la 6ème compagnie d’incendie et de secours « Grenelle »

GDI GALLET

S’est particulièrement distingué le 5 février 2019, lors d’une intervention pour feu d’immeuble au 17 bis, rue Erlanger dans le 16ème arrondissement de Paris. Confronté à une situation d’extrême urgence, a manifesté un sang-froid exemplaire et un courage exceptionnel, en réalisant le sauvetage de trois personnes au moyen de l’échelle à crochets, au péril de sa vie.

Médaille de bronze pour Acte de Courage et de Dévouement

Le caporal Guillaume RIVALAIN – 8 ans de services

Sert à la 22ème compagnie d’incendie et de secours « Choisy »

GDI GALLET

S’est particulièrement distingué le 15 novembre 2018, lors d’une intervention pour feu d’immeuble, située 6 ter, rue de Verdun à Villeneuve-Saint-Georges, en réalisant au moyen de l’échelle à crochets au 5ème étage et au péril de sa vie, le sauvetage d’un homme paniqué, menaçant de se jeter dans le vide.

Le caporal Kévin BUVET – 5 ans de services

A servi à la 10ème compagnie d’incendie et de secours « Bitche »

GDI GALLET

S’est particulièrement distingué le 16 février 2019, lors d’une intervention pour feu d’immeuble, située 39, rue Alphonse Karr dans le 19ème arrondissement de Paris, en réalisant au moyen de l’échelle à crochets au 3ème étage et au péril de sa vie, le sauvetage d’une personne réfugiée à la fenêtre de son appartement et menaçant de se jeter dans le vide.

1ere Classe d'honneur

Ils ont été nommés 1ere Classe d’honneur :

  • Monsieur François Molins est le procureur général près la cour de cassation. Il a notamment permis des avancées significatives dans les procédures opérationnelles appliquées par les sapeurs –pompiers pour faire face à la menace depuis les attentats de 2015.
  • Monsieur le professeur Leclerc est chef du Service de traitement des brûlés à l’Hôpital d’instruction des Armées de Percy de Clamart. Il est le garant de la reconstruction de nos blessés. Son service permet le rétablissement des hommes et des femmes de la Brigade qui ont étés grièvement brûlés.
  • Monsieur Pascal Julien est conseiller de Paris. Il est un soutien fidèle et indéfectible de la Brigade.
  • Madame Stéphanie Bataille est la directrice du théâtre Antoine. Sous son impulsion il a été décidé, par solidarité de jouer une représentation exceptionnelle d’une pièce de théâtre dédiée au sergent Cartannaz et au caporal Josselin, sapeurs-pompiers de Paris, morts au feu le 12 janvier.
  • Monsieur Frédéric Tellier est un scénariste et un réalisateur français. Il a réalisé le film « Sauver ou Périr ». Il a obtenu le prix Schoendorffer attribué par le CEMAT.
  • Monsieur Julien Madon est un producteur de film. Il est l’un des premier à avoir identifié la force du message véhiculé par l’histoire de Sauver ou Périr.

Appel des morts au feu

Comme tous les ans, un appel des morts au feu et un dépôt de gerbes s’est tenu dans la cour d’honneur de l’état-major de Champerret.

Ravivage de la flamme

Passage désormais traditionnel sous l’Arc de Triomphe pour honorer la mémoire du soldat inconnu.

CRÉDITS

Photos

Sylvia Borel

Marc Loukachine

elementum elit. felis massa quis Sed ante. libero.
allo18

ADHÉREZ À NOTRE NEWSLETTER...

 

Ou téléchargez l’application « Allo 18 » !

allo Dix-Huit sur le playstoreallo Dix-Huit sur appleStore

Merci

Siège social : ALLO DIX-HUIT 9 square Watteau 92400 Courbevoie - ©ADOSSPP - Créateur du site : Fabien Picard