8 réflexions sur “WEB-SERIE : L’aventure des engins à la BSPP (épisode 2)”

  1. GIGANT HUGUES GEORGES MARIE

    com­men­taire de : Gigant hugues matri­cule 9784 de la 8 eme com­pa­gnie rous­seau (moto au second plan) :
    ” un acci­dent grave du sous offi­cier bles­sé à l époque, le conduc­teur de la moto en second plan tou­jours dans le cir­cuit a l ILE DE LA REUNION .….. mer­ci pour la publi­ca­tion de la photo”

  2. Oui, en effet, l’ex­pé­ri­men­ta­tion des CLIPS a été stop­pé par des acci­dents sur la voie publique. Les pilotes étant trop expo­sés dans la cir­cu­la­tion “sau­vage” de l’é­poque des pre­miers grands embou­teillages parisiens.

  3. Place Chris­tian du CS Run­gis 1969 j’ai déca­lé avec ce PS mon matri­cule est 16 392 .
    J’ai éga­le­ment fait de la tôle­rie sur ce véhi­cule car j’étais au garage

  4. Yves Lau­nay Matri­cule 21937 J’ai été conduc­teur d’AR d’ Octobre 1973 à Juillet 1975 AR 5 ET AR 6 au centre de secours de Ménilmontant
    Méde­cin chef Doc­teur Paradis
    Doc­teur Junière
    S/​C Cour­telle chef de l’in­fir­me­rie G1
    Le 26 décembre 1974 acci­dent de cir­cu­la­tion qui à mis l’AR6 à la casse

  5. ogro­do­wicz her­vé Matri­cule 25540 J’ai été infir­mier aux AR d’ Octobre 1976 à MARS 1982 AR 11 ET AR 8 au centre de secours de Cham­per­ret et Mon­trouge IG3
    Méde­cin chef Doc­teur Fran­ces­chi puis Paradis
    Doc­teur Junière connu en 76 a la sou­friere en Gua­de­loupe 1 er orsec 164 bspp
    A/​C EME chef de l’infirmerie G3

  6. Bon­jour,
    J’ai déca­lé de nom­breuses fois avec ce PS Citroen à Cham­per­ret c’était le PS 24, il rem­pla­çait le hotchkiss.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page